Kery James

Kery James
Métiers
Chanteur

Kery James, né sous l’état civil d’Alix Mathurin, le 28 décembre 1977 en Guadeloupe, est un musicien, auteur, chanteur de musique rap, mais également comédien. Il poursuit une carrière solo mais intervient également dans le collectif Mafia K’1 Fry.

Kery James, l’initiateur du rap conscient en France

Alix Mathurin a 13 ans lorsqu’il rêve de musique, de textes et de chant. Il fonde avec trois amis le groupe Ideal Junior, et prend le pseudonyme de Daddy Kery. Il quitte le groupe au bout de quelques années et se nomme alors Kery James.

Son premier album solo est édité en 2001 et s’intitule Si c’était à refaire. Il est à l’origine de grands mouvements de conscience dans le rap français. Il réalise notamment un documentaire nommé Savoir et vivre ensemble, dans lequel il réunit des artistes et des sportifs, prônant l’unité post 11 septembre 2001.

Kery James publie un deuxième album en 2005, nommé Ma vérité, dont sortent les succès J’aurais pu dire, Les miens et Hardcore. En 2008, il enchaîne avec l’opus À l’ombre du show-business, classé dès la première semaine en troisième position des ventes en France.

Remueur de conscience, très apprécié dans le monde du rap, Kery James a une grande influence sur ses pairs. Il est nommé par le magazine Complex parmi les 10 meilleurs rappeurs français. Il édite Réel en 2009, obtenant un disque de platine, puis Dernier MC en 2013, disque d’or.

Après les attentats de 2015, Kery James dénonce la « bêtise humaine » dans un morceau intitulé Vivre ou mourir ensemble. Suivra en juillet 2016 Racailles, avant l’album intitulé Mouhammad Alix, qui traite des problèmes de la société et des politiques.

L’artiste passe en 2017 à un autre exercice, en écrivant À vif, une pièce de théâtre qu’il joue également. Elle se déroule sous forme d’une joute verbale entre deux avocats qui ne sont pas d’accord sur la situation des banlieues.

Anecdote

Kery James s’engage dans des projets d’émancipation des jeunes de quartiers populaires. C’est dans ce sens qu’il écrit la chanson Banlieusards dont le texte dit notamment : « On n’est pas condamnés à l’échec ». C’est dans le même cadre qu’il crée l’association ACES (Apprendre, Comprendre, Entreprendre et Servir) qui offre du soutien scolaire aux élèves défavorisés.

Programmation( 9 résultat(s) )

  • Afficher par
  • Pertinence
9 résultat(s)